PREMIÈRE EXPOSITION AUX É.-U
D’UN ARTISTE CANADIEN EXPRESSIONISTE DE RENOM

L’ART AVANT-GARDISTE DE SAM BORENSTEIN
DONNE TOUTE LEUR VIE AUX
COULEURS DE MONTRÉAL
AU YESHIVA UNIVERSITY MUSEUM

Exposition du 6 février au 8 mai 2011

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

CONTACT : Shira Dicker
917.403.3989/ shira.dicker@sd-media.com

New-York, NY (le 9 février 2011) – Les new-yorkais fatigués de la grisaille de l’hiver trouveront un répit en se rendant à l’exposition des tableaux aux couleurs vives et joyeuses de Sam Borenstein, artiste expressionniste canadien du 20e siècle : Sam Borenstein et les couleurs de Montréal.

Le vernissage aura lieu le dimanche 27 février 2011, de 14 h à 16 h.

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 8 mai, le Yeshiva University Museum présentera une rare rétrospective des tableaux de Sam Borenstein, évocateurs des rues de Montréal et des villages des Laurentides dans lesquels il a vécu au cours de ses quarante ans de carrière. Les tableaux de ce grand artiste se caractérisent par leurs couleurs vives, leurs coups de pinceaux audacieux et une énergie débordante qui sont devenus l’image de marque de cet artiste. Il a su, mieux que quiconque, capter les paysages, les personnalités et les scènes de la vie quotidienne de Montréal, sa ville d’adoption.

Les œuvres de Sam Borenstein ont choqué le monde de l’art canadien lors de sa première exposition. Adepte de la peinture en plein air, ses toiles intenses et colorées contrastaient avec celles de ses contemporains qui réagissaient au modernisme à partir d’une perspective formaliste. Dans son approche des paysages ainsi que des portraits et des natures mortes, Sam Borenstein a exploré les propriétés expressives de la nature à travers l’art.

Cette exposition – la première hors du Canada, consacrée à cet artiste – comporte trente-cinq tableaux qui illustrent avec talent aussi bien les portraits que les scènes de rue de Montréal des années 30 et 40, ainsi que les paysages et villages du Québec des années 50 et 60.

Le Dr. Jacob Wisse, directeur du YU Museum s’est dit enchanté de pouvoir présenter les œuvres de Sam Borenstein à un auditoire américain. « Bien que Sam Borenstein soit bien connu à Montréal et à travers le Canada, son art est sûrement une grande révélation pour de nombreux new-yorkais » a dit Jacob Wisse qui est de Montréal. « En plus de ses qualités esthétiques, cette exposition a une grande valeur historique et culturelle puisque Sam Borenstein faisait partie de ce groupe d’artistes et écrivains juifs, extrêmement créatifs, qui vivaient à Montréal entre les années 30 et 60, » a-t-il ajouté.

Né à Kalvarija, en Lithuanie, Sam Borenstein (1908 - 1969) a immigré au Canada en 1921 avec son père et sa sœur. Il rejoignait alors ses quatre frères qui vivaient déjà à Montréal. Ils faisaient partie d’une grande vague d’immigration venant de l’Europe de l’Est, au cours des premières décennies du 20e siècle, à l’aube de la deuxième guerre mondiale, alors que les États-Unis commençaient à restreindre sérieusement la venue des juifs et autres européens de l’est. La période dépeinte par Sam Borenstein à Montréal reflète une période de développement des institutions juives à Montréal et d’épanouissement des artistes montréalais, juifs et autres.

Après avoir été apprenti chez un vendeur de fourrures, puis employé dans une usine de vêtements, Sam Borenstein se lance à temps plein dans la peinture. Avec une formation des plus sommaires, il se met à peindre avec une sensibilité particulièrement moderniste, rejetant les modèles traditionnels narratifs ou romantiques et la technique académique, au profit d’une observation directe du monde qu’il avait sous les yeux et d’un usage libre et expressif de la peinture et de la couleur. Il s’est aussi inspiré des artistes européens de l’avant-garde qu’il avait vus et admirés dans les musées et les galeries.

Sam Borenstein et les couleurs de Montréal, une exposition mise sur pied et présentée par le Yeshiva University Museum, est une nouvelle étude de l’artiste dans le contexte de sa ville adoptive. Elle a été inspirée par la rétrospective Sam Borenstein présentée en 2005 par le Musée des beaux-arts de Montréal, dont les conservateurs furent Jacques Des Rochers et Loren Lerner, et qui fit une grande tournée canadienne.

Les tableaux de Sam Borenstein font partie des collections permanentes de plusieurs musées canadiens dont le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée du portrait du Canada, le Musée des beaux-arts de Winnipeg et le Musée des beaux-arts de l’Ontario, ainsi que le Hirshhorn Museum de Washington D.C.

Pour de plus amples informations sur Sam Borenstein et les couleurs de Montréal, pour organiser une visite privée ou pour une entrevue avec le Dr. Wisse, prière de communiquer avec Shira Dicker au 917.403.3989 ou à shira.dicker@sd-media.com.

English - Revenir sur ses pas - Série de conférences - Expositions et DVD - Citations - Pour plus d'infos

Tout contenu © 2017 Succession Borenstein. Tous droits réservés. .

1 2 3 4 5 6 7 8